Piétonnisation de la dalle de la Préfecture à Cergy

Depuis le début de 2020, les véhicules à moteurs sont proscrits sur ce vaste espace public de cœur d’agglomération.

Période de réalisation

Décembre 2019 - Janvier 2020

territoire(s) concerné(s)

Entités ayant réalisé l’action

Description

Depuis le 1er janvier 2020, la dalle du quartier Préfecture est rendue aux seuls piétons. C’est le choix fort de la Communauté d’agglomération de Cergy-Pontoise, qui a compétence pour l’aménagement du Grand Centre, pour restaurer la quiétude et l’attractivité du cœur d’agglomération cergyssois. Et également, pour répondre à un impératif de sécurité mis à mal notamment par la fréquentation assidue et hors contrôle de cet espace public par des deux-roues motorisés, ainsi que par des véhicules dont le poids trop important mettait en péril la structure de la dalle. Seuls les véhicules de secours, des services publics et des forces de l’ordre y conservent désormais un droit d’accès.

La limitation des nuisances sonores est évidemment visée, tout comme l’amélioration de la qualité de l’air et la préservation des différents aménagements et mobiliers urbains déployés, trop souvent endommagés par les véhicules.

La mise en place de cette mesure s’est faite en deux temps depuis fin décembre, et a été accompagnée d’un dispositif d’information destiné tout particulièrement aux commerçants et livreurs, premiers impactés dans leurs habitudes de travail, ainsi qu’aux résidents et usagers. L’enjeu étant bien évidemment de maintenir – et développer - l’activité commerciale sur la dalle, plusieurs aménagements ont été pensés en ce sens. Des espaces de livraisons supplémentaires ont vu le jour, accompagnés de monte-charges et localisés de manière optimale pour les commerces.

Enfin, pour traiter la question des déchets, une précollecte auprès des immeubles et des commerces sera organisée par l’agglo.

évaluation de l’efficacité de l’action sur le plan acoustique

Le retour de la dalle à sa vocation première vise un apaisement global de la zone concernée, prenant en compte notamment l’aspect sécurité. L’amélioration espérée au niveau acoustique concernera principalement la disparition des émergences de véhicules motorisés, particulièrement préjudiciable à la tranquillité des riverains.