Programme Re-Invent Air Mobility

8/12/2021

Des premières expérimentations d’eVTOLs (taxis volants) et de mesures du bruit prochainement menées sur l’aérodrome de Pontoise-Cormeilles-en-Vexin.

eVTOL (iStock)

Afin de fédérer un écosystème autour de la mobilité aérienne urbaine en région parisienne, le Groupe RATP, le Groupe ADP et Choose Paris Region ont lancé en octobre 2020 un appel international à manifestation d'intérêt, avec le soutien de la région Île-de-France. Cette initiative, unique en Europe, a rassemblé 150 candidatures provenant de 25 pays. Une trentaine de lauréats ont été sélectionnés, en vue de mener des expérimentations sur la zone d'essai de l'aérodrome de Pontoise-Cormeilles-en-Vexin.

Bruitparif a été sélectionné au sein de la catégorie « Acceptabilité » pour œuvrer à l’évaluation de l’impact sonore sur les populations de ce nouveau type de mobilité urbaine aérienne que représentent les eVTOLs plus communément appelés « taxis volants ». Bruitparif apportera son expertise en termes de mesure et de caractérisation du bruit grâce à son capteur innovant Méduse, permettant de mesurer le bruit mais également d’en déterminer la direction de provenance par le biais d’une antenne multi-microphones. À terme, le déploiement de ce type de capteurs dans l’environnement permettra d’évaluer précisément le bruit généré par ces nouveaux appareils (eVTOLs) et leur impact sur les populations survolées en apportant des données acoustiques objectives et transparentes.

En préalable, et dès le début de l’année 2022, Bruitparif contribuera à l’élaboration et à la mise en œuvre des campagnes d’essais menées par les différents partenaires du projet visant à évaluer le bruit généré par les prototypes d’eVTOLs, sur la zone d’essai de l’aérodrome de Pontoise-Cormeilles, qui a été officiellement inaugurée le 25 novembre 2021, en présence notamment de Jean-Baptiste Djebbari, Ministre délégué chargé des transports. Une première campagne de mesure du bruit est prévue au printemps 2022 avec Volocopter.

Ces données apporteront des premiers éléments en termes de bruit produit par ce type d’appareil et seront indispensables pour alimenter les outils de calcul et de modélisation du bruit dans l’environnement qui pourront être développés dans le but d’évaluer de manière prospective l’impact sonore des eVTOLS. Il sera ainsi possible d’optimiser leurs trajectoires et les procédures de vol afin de réduire le plus possible leur impact sonore sur les populations survolées.

Voir les autres contenus de la section Autres actualités.