Réaménagement de la rue d’Alésia à Paris

Sur ce long axe routier supportant un important trafic de transit, un réaménagement a été réalisé pour améliorer la sécurité des cyclistes et la régularité des bus.

Période de réalisation

2020 - 2022

Territoire(s) concerné(s)

Entités ayant réalisé l’action

Entités impliquées dans l’évaluation de l’action

Description

La rue d’Alésia était auparavant constituée de deux voies de circulation et d’une voie bus classique. En 2020, elle a fait l’objet d’un aménagement temporaire suite à la crise sanitaire (le but était de faciliter les déplacements à vélo pour limiter les risques de contamination). Les deux tronçons de la rue d’Alesia ont été mis à sens unique (depuis la place Basch vers la rue Vercingétorix et depuis la place Basch vers la place Coluche), ce qui a permis de créer, dans un sens, une voie de circulation pour les véhicules motorisés avec par endroits une voie cyclable, et dans l’autre sens, une voie bus élargie pour accueillir les vélos. 

Cette mise à sens unique, en interdisant aux véhicules motorisés d’emprunter l’intégralité de la rue d’Alésia dans un même sens, avait notamment pour but de lutter contre la circulation de transit. La baisse du trafic motorisé permettant également une diminution des niveaux de bruit routier pour les riverains.

Depuis cet aménagement temporaire, une concertation auprès des habitants ainsi que des études ont eu lieu (montrant notamment une meilleure fluidité des bus et une meilleure qualité de l’air).

Les travaux de 2022 visent à pérenniser cet aménagement temporaire et à augmenter la végétalisation de la rue.

Schéma du nouveau plan de circulation

Coût et financement

Le financement a été pris en charge par la Ville de Paris.

évaluation de l’efficacité de l’action sur le plan acoustique

Situation initiale

Les cartes de bruit de 2017 montrent que les niveaux de bruit routier se situent entre 70 et 75 dB(A) en Lden sur la quasi-totalité de l’axe.

Carte du bruit de 2017 de la rue d’Alésia avec la localisation des points de mesures (symboles noirs) déployés en 2021

Situation finale

En mai 2021, à la demande de la ville de Paris, Bruitparif a mis en place 5 points de mesures le long de la rue d’Alésia, mais également aux alentours, afin d’analyser l’impact de cette action sur les rues adjacentes. Des comptages routiers ont été réalisés en parallèle. Les résultats figurent dans le tableau ci-dessous.

Bilan et perspectives

Les comptages de trafic réalisés par la ville de Paris en 2021 ont mis en évidence une très forte corrélation entre le niveau de trafic routier et le bruit ambiant mesuré. Ce qui a permis d’extrapoler des niveaux de bruit avant intervention, sur la base des trafics 2016, sur trois des sites de mesure de 2021 :

Ainsi, au niveau des deux des points de mesure situés au niveau du 86 et du 42 de la rue d’Alesia, la baisse du niveau de bruit routier peut être estimée à environ 4 dB(A), sur la base d’une diminution de trafic de 59 %. Pour rappel, une réduction de 50 % des sources d’énergie sonore (un trafic diminué de moitié par exemple) correspond à une baisse théorique de 3 dB(A), ce qui est cohérent avec ces résultats.

Le bruit semble avoir diminué davantage sur la rue d’Alésia que sur certaines rues environnantes, probablement en lien avec des itinéraires alternatifs empruntés par certains automobilistes. Ainsi, la baisse du trafic global depuis 2016 par rapport à 2021 au niveau du 16 rue Alphonse Daudet n’est que de 14 %, ce qui équivaut à une baisse du bruit probable de 1 dB(A). Les mesures enregistrent une moyenne de 62,6 dB(A) en Lden et 53,5 dB(A) en bruit nocturne. Bien qu’elle soit plus modeste, cela reste toutefois une diminution appréciable pour les riverains.

DOCUMENTS